Formation OCA - Deux journées de formation à l'IPR  
Retour à la liste...
         
 

 

30 mars 2015 - Deux journées de formation à l'IPR

 

Montée vers Pâques

 

Lundi 30 mars 2015

 

FORMATION CATÉCHÉTIQUE

 

"Mais de quoi parliez-vous tout en marchant"

Voyager jusqu'à Emmaüs et retourner à Jérusalem.

 

"La catéchèse part de la profession de foi et mène à la profession de foi. Par elle, la communauté des croyants proclame que Jésus, le Fils de Dieu, est vivant et qu'il est Sauveur. Aussi, le modèle de toute catéchèse est le catéchuménat, une formation de l'adulte converti à la foi et qui le conduit à la profession de foi baptismale au cours de la veillée pascale". Le nouveau Directoire Général pour la catéchèse de 1997 (n°91) entérine cette perspective qui fait du catéchuménat baptismal le modèle inspirateur de toute catéchèse.

André Fossion s.j.

 

« La démarche catéchuménale comporte plusieurs composantes : une catéchèse biblique qui éveille à la connaissance de Dieu ; l’appel à la conversion personnelle suscitée par la Parole de Dieu ; la rencontre d’une communauté vivante, par l’échange, le partage en groupe, la relation concrète à des témoins qui incarnent des manières de vivre en chrétien ; une introduction à la prière et à la vie sacramentelle qui ouvre au mystère de Dieu et à l’amitié du Christ. La démarche catéchuménale conduit enfin le fidèle à être capable de rendre compte de ce qu’il a reçu : ce qui lui a été transmis, ce que cela a suscité en lui et ce qu’il porte en mémoire, il doit pouvoir l’exprimer et en témoigner. »

Texte Nationale pour l’Orientation de la Catéchèse en France, p. 55

 

 

 

Mardi 31 mars 2015

 

FORMATION PASTORALE

 

Jusqu'à la mort accompagner la vie

 

Accompagner une fin de vie, c’est humaniser la mort et la rendre la plus « douce » possible par un échange et un partage avec les personnes, gravement malades et/ou en fin de vie ainsi que leurs proches. Quel que soit l’âge et l’état de la personne malade, elle est vivante et digne de toute notre attention. L’accompagner, c’est cheminer avec elle jusqu’à son dernier souffle. Le rôle de l’accompagnateur est de ne pas laisser les personnes mourir seules, mais de « re-socialiser » la mort en rappelant qu’elle fait partie de la vie, qu’elle en est un moment unique. Il n’accompagne pas la mort mais la fin de vie. Il témoigne d’une solidarité et ne prend la place d’aucun professionnel de la santé.

 

La perte d’un proche est une souffrance immense.

Le processus de deuil est souvent long et douloureux.

Accompagner les endeuillés, c’est les aider à renaître à la vie sans oublier la personne décédée.

 

 
 
 

   
Documents à télécharger
  • 150330 - journée de formation catéchétique (pdf)
  • 150331 - Journée de formation pastorale (pdf)
  • Service Diocésain de l'Enseignement & de la Catéchèse / 15, rue des Écrivains - 67000 STRASBOURG / contact@ere-oca.com / mentions légales