Actualite OCA - Célébration à Saint-Ludan de Hipsheim (10h30)  
Retour à la liste...
         
 

 

06 juin 2010 - Célébration à Saint-Ludan de Hipsheim (10h30)

 

Les catéchistes d'Alsace, les IDR et les PDR sont invités à ce temps d'action de grâce

L'année s'achève et tous les catéchistes d'Alsace, les coopérateurs en pastorale, les IDR et les PDR sont invités à ce temps d'action de grâce.

Pour la troisième et dernière fois de l'année scolaire les forces vives de l'enseignement de la religion à l'école, les catéchètes paroissiaux, les coopérateurs et tous ceux qui le désirent se donnent rendez-vous pour célébrer ensemble la fête du Corps et du Sang du Christ.

 

Où se trouve Saint-Ludan ?

itinéraire

 

Qui vient ?

Ceux qui peuvent et qui souhaitent se retrouver avec quelques autres afin de prier ensemble au nom de tous.

 

Pourquoi Saint-Ludan ?

Pour se ressourcer à l'ombre de cet homme de Dieu qui, humblement, ne faisait que de passer par là.

 

À quelques kilomètres au nord d'Erstein sur la route de Strasbourg, tout le monde connaît cette petite église de rien du tout, posée au bord de la RD 1083, ombragée de vieux tilleuls, entourée d'un petit cimetière. Ce lieu de pèlerinage est connu de tous les alsaciens qui, également, ne font que de passer par là... à 110 km/h.

 

L'histoire de St-Ludan commence au temps des Romains. Les légions marchaient le long de cette route. Une légion en voyage s'étalait sur dix kilomètres. Il y avait ici une halte et un lieu de culte. Culte romain, puis chrétien. C'est pourquoi l'église construite plus tard a été dédiée à saint Georges, patron des légionnaires.

Ludan est mort le 12 février 1202 à Nordhouse. Fils d'un roi écossais, il avait tout abandonné pour partir en pèlerinage. C'est à son retour qu'il a trouvé la mort, épuisé, sous un tilleul. On a placé son corps sur un chariot et on l'a enterré là où le cheval s'est arrêté : près de l'église St-Georges, au bord de la route.
Du bâtiment construit en 1235 sur les anciennes fondations, il ne reste que la tour. La nef a été détruite pendant la guerre de Trente ans. Au 19e siècle, on a trouvé dans les décombres laissés par les Suédois un coffret renfermant des ossements. Ceux de saint Ludan ? Les reliques ont été mises dans une pierre tombale taillée jadis par un des sculpteurs de la flèche de la cathédrale de Strasbourg, Conrad de Siltzheim...

 

Quelle est la liturgie du jour ?

liturgie du jour

 

Qui anime Saint-Ludan actuellement ?

René Xavier NAEGERT, dit « le pope », est un prêtre catholique qui fait essaimer dans le monde sa pensée et son action humanitaire. Heureux de vivre dans le couloir rhénan, il dit avec succès des messes en alsacien, sa langue maternelle.

 

Après 56 ans de prêtrise et 49 années d'enseignement, il poursuit avec exaltation sa quête, s'interroge sur les valeurs essentielles de l'Orient et de l'Occident, se délecte avec des textes de Maître ECKART, de Hildegarde von BINGEN, comme de RÛMI, le poète mystique perse. « Je suis un homme libre et heureux, précise-t-il. C'est ma plus grande richesse ».

 

Né à Colmar d'un père grand fonctionnaire originaire de Kientzheim et d'une mère, fille de vignerons de Sigolsheim, il a choisi la prêtrise sans passer par les voies habituelles. Il ne sait pourquoi il a choisi cette voie. « Sans doute par amour des gens. »

 

Dans les années 60, il a aussi créé à côté de l'École Normale, rue de Neuvic l'association « Terre sans frontières », qui est présente, grâce à des correspondants dans 16 pays du monde.

Elle ne bénéficie d'aucune subvention. Elle ne vit que de dons.

 

Les premiers bénéficiaires de l'association furent les immigrés turcs du Neudorf.

Depuis l'association, très dynamique, ne cesse de poursuivre son but humanitaire, à Hipsheim aussi, où le pope fut nommé aumônier en 1993, à sa retraite d'enseignant de l'Ecole Normale.

 

Il y transforma l'ancien presbytère et la vieille grange dîmière en « Relais de l'espérance ». Il y créé une chapelle, un oratoire et une bibliothèque.

Il a aussi donné un souffle nouveau au pèlerinage de Saint-Ludan. « Dès lors que j'ai créé une structure, une association qui fonctionne, je m'éclipse. Il faut disparaître pour que l'autre grandisse, disait saint Jean le baptiste ».  

 

D'autres renseignements ?

mais encore

   
Documents à télécharger
  • Liturgie (pdf)
  • Feuille de chants (pdf)
  • Service Diocésain de l'Enseignement & de la Catéchèse / 15, rue des Écrivains - 67000 STRASBOURG / contact@ere-oca.com / mentions légales