Actualite OCA - Une semaine avec...  
Retour à la liste...
         
 

 

30 mars 2020 - Une semaine avec...

 

Lazare de Béthanie

 

 

Une semaine avec Lazare de Béthanie

1er jour, lundi

 

Le 5ème dimanche de carême, lors de la liturgie de la Parole, il nous a été donné de méditer à nouveau le chapitre avec Lazare.

Je vous propose de partager ensemble tout au long de cette semaine une méditation.

Chaque jour, quelques lignes personnelles …

et je vous invite à partager ensemble, si vous le souhaitez, en toute simplicité votre méditation autour des versets proposés.

Ce sera un cadeau les uns pour les autres en ces jours où nous sommes privés de célébrer ensemble l’eucharistie …

 

N'hésitez pas à faire suivre si cela peut aider à la prière et à la communion !

 

Jean 11, 1-16

 

01 Il y avait quelqu’un de malade, Lazare, de Béthanie, le village de Marie et de Marthe, sa sœur.

02 Or Marie était celle qui répandit du parfum sur le Seigneur et lui essuya les pieds avec ses cheveux. C’était son frère Lazare qui était malade.

03 Donc, les deux sœurs envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. »

04 En apprenant cela, Jésus dit :

05 Jésus aimait Marthe et sa sœur, ainsi que Lazare.

06 Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura deux jours encore à l’endroit où il se trouvait.

07 Puis, après cela, il dit aux disciples : « Revenons en Judée. »

08 Les disciples lui dirent : « Rabbi, tout récemment, les Juifs, là-bas, cherchaient à te lapider, et tu y retournes ? »

09 Jésus répondit : « N’y a-t-il pas douze heures dans une journée ? Celui qui marche pendant le jour ne trébuche pas, parce qu’il voit la lumière de ce monde ;

10 mais celui qui marche pendant la nuit trébuche, parce que la lumière n’est pas en lui. »

 

Méditation de Christophe :

 

Après la rencontre avec la Samaritaine puis l'aveugle de naissance, nous allons passer la semaine avec Lazare et ses sœurs.

 

1. Jésus, on le sait dans la suite de l'Evangile, aimait cette famille. Il aimait se retrouver chez eux. Il apprend par un messager envoyé par Marthe et Marie : "Seigneur celui que tu aimes et malade" ...
Mais Jésus sait déjà que Lazare n'est pas simplement malade : il est déjà mort ... Et comme il l'avait dit pour l'aveugle de naissance,
« Cette maladie ...  est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. »

- Jésus aimait se retrouver chez des amis ... Je rends grâce pour mes amitiés : quelles sont mes amitiés ? Chez qui est-ce que j'ai du plaisir à me retrouver ? Chez qui est-ce que j'aime aller ou qui est-ce que j'aime accueillir chez moi ?

- Parfois, je reçois des nouvelles de mes amis (bonnes ou moins bonnes) par des "envoyés', des "intermédiaires" ... suis-je soucieux aussi de donner des nouvelles quand je sais qu'il faut le faire ?
- Jésus sait que Lazare est mort. Il dit que ce moment va permettre de révéler la grandeur de Dieu et la mission du Christ. Je prends quelques instants une prière personnelle, quelques mots pour rendre gloire à Dieu !

 

2. C'est curieux. Jésus ne se précipite pas chez Lazare et ses sœurs. Serait-il indifférent ? ... Il reste encore deux jours à l'endroit où il se trouvait. Il "demeure" encore deux jours ...

Puis il invite ses disciples à partir avec lui. Ces derniers ont peur ... Quelle idée ! C'est dangereux :

"les Juifs, là-bas, cherchent à te lapider ..."

Jésus leur rappelle qu'il est la lumière comme il l'avait révélé dans le passage de l'évangile de l'aveugle de naissance. Il sait qu'il est en danger ... mais son œuvre doit être réaliser. Il est venu pour faire du bien, le bien, il est la lumière ...

- Le temps de Dieu n'est pas le nôtre. Parfois on ne comprend pas pourquoi une situation perdure, pourquoi Dieu semble tarder. Ai-je déjà fait cette expérience ? Ai-je déjà aussi fait l'expérience qu'après avoir patienté, Dieu a fait signe, que quelque chose s'est passé ?

- Jésus sait qu'il est danger, mais il y va quand même ... Il va accomplir sa mission ... La semaine sainte approche et on sent la gravité de cette page d'Evangile. Je pense à tous les chrétiens qui aujourd'hui encore sont persécutés à cause de leur foi. Je pense aussi à toutes ces fois où je ne me suis pas rendu à une célébration par ce ... (chacun peut réfléchir)
- Jésus est la lumière. Il nous invite à être des êtres de lumière et non de ténèbres ... Je peux faire un examen de conscience.


Un chant : Du temps pour dire je t'aime (cliquez ici)

 

Du temps pour porter du fruit à l’avenir

 

(Sperissen/Malet/ADF-Musique)

 

1
Du temps, nous n’en n’aurons jamais assez,
Du temps, il nous faudra toujours chercher,
Du temps, pour se trouver, pour se connaître,
Du temps pour rester soi et s’apaiser !
Du temps, pour naître un jour et puis grandir,
Du temps, pour devenir et puis rester,
Du temps, pour contempler, s’émerveiller,
Du temps, nous n’en n’aurons jamais assez !

 

DONNE-MOI DU TEMPS, POUR VIVRE EN TA PRÉSENCE,
DONNE-MOI DU TEMPS, POUR ENTRER DANS TA PAIX,
DONNE-MOI DU TEMPS, POUR VIVRE EN TON AMOUR
DONNE-MOI DU TEMPS, DU TEMPS POUR DIRE : « JE T’AIME »

2
Du temps, pour l’autre qui n’a plus le temps,
Du temps, pour que grandisse l’amitié,
Du temps, pour être là tout simplement,
Du temps, pour se confier en liberté
Du temps, pour te trouver dans le silence,
Du temps, pour te prier dans la confiance,
Du temps, pour t’adorer, te contempler,
Du temps, nous n’en n’aurons jamais assez !

3
Du temps, pour pardonner et oublier,
Du temps, pour faire la paix et repartir,
Du temps, pour dire merci et à bientôt,
Du temps, pour dire pardon et s’embrasser.
Du temps, pour toi qui nous as tout donné,
Du temps, pour toi qui seras toujours là,
Du temps, pour te chanter, te célébrer,
Du temps, nous n’en n’aurons jamais assez !

4
Du temps, pour se donner et recevoir,
Du temps, il nous faudra toujours chercher,
Du temps, pour écouter, pour accueillir,
Du temps pour demeurer et pour bâtir.
Du temps, pour croire un jour et pour toujours,
Du temps, pour espérer et s’engager,
Du temps, pour rendre grâce et puis mourir,
Du temps, nous n’en n’aurons jamais assez !

 

3. Jésus annonce que Lazare dort et qu'il va le tirer de ce sommeil. Il parle de la mort. Mais ses disciples pensent qu'il s'agit du sommeil et sont rassurés.

Il leur annonce la mort de Lazare ouvertement.

Il s'en réjouit ... Dans le sens où cette mort va entrainer tout ce que l'on sait. Cela va permettre des actes de foi.

- La nouvelle claire : Lazare est mort ... J'imagine ce qui se passe à ce moment pour les disciples ... comment réagissent-ils ? Que vivent-ils ? pour eux ? pour Jésus dont ils savent combien l'amitié avec

Lazare est importante ?

- Terrible phrase si elle n'est pas comprise dans son contexte et dans son ensemble : "je me réjouis" ... Comment je comprends cette phrase ? Qu'est-ce que cela me dit de la mission de Jésus ?

 

4. Et puis arrive une curieuse mention de Jean dans cette passage d'Evangile : "Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), dit aux autres disciples : "Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui" !"

 

- Comment je comprends cette phrase ? Qu'est-ce que cela me dit de Thomas ? ... On retrouvera Thomas bientôt dans les évangiles du temps pascal ....

 

A vous la parole :

Avez-vous envie de partager une phrase, une idée, une conviction, une intention de prières ?

Ce serait une manière de nous porter et un beau cadeau à l'heure de la privation ...

 

Christophe S

 

   
Documents à télécharger
Service Diocésain de l'Enseignement & de la Catéchèse / 15, rue des Écrivains - 67000 STRASBOURG / contact@ere-oca.com / mentions légales