Actualite OCA - Une semaine avec...  
Retour à la liste...
         
 

 

18 mars 2020 - Une semaine avec...

 

La Samaritaine - Mercredi

 

Une semaine avec la Samaritaine

3ème jour, mercredi ...

 

Le 3ème dimanche de carême, lors de la liturgie de la Parole, il nous est donné de méditer à nouveau le passage de la rencontre entre Jésus et la Samaritaine.

Je vous propose de partager ensemble tout au long de cette semaine une méditation.

Chaque jour, quelques lignes personnelles …

 

Jean 4, 16-26

 

16 Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. »

17 La femme répliqua : « Je n’ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari :

18 des maris, tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ; là, tu dis vrai. »

19 La femme lui dit : « Seigneur, je vois que tu es un prophète !...

20 Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. »

21 Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l’heure vient où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père.

22 Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.

23 Mais l’heure vient – et c’est maintenant – où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père.

24 Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »

25 La femme lui dit : « Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. »

26 Jésus lui dit : « Je le suis, moi qui te parle. »

 

Méditation de Christophe :

1. Jésus "frappe fort" ... Devant la difficulté de la femme de comprendre qui est entrain de lui parler - devant la difficulté de réaliser que Jésus est le Messie - il va l'interpeler sur un élément de sa vie qu'il ne devrait pas connaitre en principe : "Va appelle ton mari et reviens ..." La femme est gênée, étonnée, surprise (Pourquoi ce juif me parle-t-il de mon mari maintenant ?) ... Elle est peut-être sur la défensive ... Elle cherche à s'en sortir ... : "Je n'ai pas de mari!" ... Et Jésus de lui répondre "Tu dis vrai ... tu en as eu cinq sans l'actuel"...

- Nous sommes persuadés que Jésus sait tout. Nous avons peut-être plus ou moins bon souvenir de l'expression "Dieu sait tout ...". Oui, nous savons qu'il sait. Pour autant, parfois, nous préférons faire (ou imaginer) comme s'il ne savait pas ... En ce temps du carême, je peux regarder Jésus, en me laissant regarder par lui. Un échange en vérité. Un cœur à cœur avec lui. Et lui demander de m'aider sur tel ou tel point de ma vie. Je serai peut-être surpris par son regard, par sa parole, par son attitude ...

- Jésus en révélant à la samaritaine qu'il connait sa vie, ne le fait pas pour la juger, la condamner, mais pour l'aider à découvrir qui il est ...

 

Je peux laisser retentir ces paroles du cantique :

 

N’aie pas peur ! (cliquez ici) 

 

N’aie pas peur ! Laisse-toi regarder par le Christ,
Laisse-toi regarder car il t’aime (bis)

 

1 -

Il a posé sur moi son regard
Un regard plein de tendresse
Il a posé sur moi son regard
Un regard long de promesse.

 

2 -

Il a posé sur moi son regard
Il m’a dit : « viens et suis-moi »
Il a posé sur moi son regard
Et m’a dit : « Viens, ne crains pas »

 

3 -

Il a posé sur mon son regard
Et ses yeux en disaient long
Il a posé sur moi son regard
C’était celui du pardon.

 

4 -

Il a posé sur moi son regard
Alors j’ai vu qu’il pleurait
Il a posé sur moi son regard
Alors j’ai su qu’il m’aimait.

 

2. Devant cette "révélation" (Jésus qui est capable de connaitre la vie de cette femme) la Samaritaine va franchir un pas. Elle ne l'appelle plus "toi, un juif ...", mais "Seigneur, je vois que tu es un prophète".

Elle progresse dans la découverte de l'identité de Jésus. Elle est entrain de grandir dans la connaissance du Christ.

- Et moi, si je devais dire qui est Jésus pour moi, comment est-ce que je répondrai ?

- Quels sont les mots que j'aime utiliser pour parler de Jésus, pour parler à Jésus ?

- Un prophète est un "porte-parole", un messager de la part de Dieu. Jésus, nous le savons est bien plus qu'un prophète, il est le Fils de Dieu, le Verbe fait chair. Cependant chacun d'entre nous depuis le jour de son baptême est devenu "prêtre, prophète et roi". Comment est-ce que je comprends et j'essaie de vivre la dimension prophétique de mon baptême ? Comment se réalise-t-elle dans ma vie ?

 

3. La samaritaine en profite : puisqu'elle a un prophète en face d'elle, elle va essayer de régler un vieux conflit, une divergence entre les juifs et les samaritains. Les juifs disent qu'il faut adorer Dieu à Jérusalem, les samaritains disent qu'il faut l'adorer sur la montagne. Alors, ... où faut-il adorer Dieu ?

Jésus n'y va pas "par quatre chemin" ... Le temps viendra où il ne faudra plus adorer le Père spécifiquement sur la montagne ou à Jérusalem. Et d'ailleurs, en passant, Jésus donne en faveur des juifs la connaissance.

Il va alors révéler à la femme la manière dont il faut adorer : "En esprit et en vérité" ... Autrement dit : "Avec le cœur et de tout cœur" : "Tels sont les adorateurs que recherche le Père"

- Combien de temps perdu, combien de conflits, de disputes, de prises de pouvoir dans nos paroisses et dans nos communautés au nom de certitudes, de traditions propres, d'idées reçues, d'incapacités à accueillir la différence, à faire autrement.

Je demande dans ma prière à Dieu d'être éclairé sur mes "certitudes qui m'enferment", sur mes "habitudes qui m'empêchent de voir autrement, plus loin, ..."

- "Adorer en esprit et en vérité" ... adorer avec le cœur ... et de tout cœur ... A chaque messe, au moment de l'offertoire à la parole du prêtre qui dit "élevons notre cœur", nous répondons "nous le tournons vers le Seigneur".

Demandons la grâce de prier avec un cœur tout ouvert , surtout en ce temps du carême où nous aimons chanter "Changez vos cœurs". ...

 

PROPOSITION :

Cœur sacré, merveille de l'amour (cliquez ici)

(Sperissen/Malet/ADF-Musique)

 

COEUR SACRÉ, MERVEILLE DE L’AMOUR,
ATTIRE À TOI LES HOMMES DE CE TEMPS.
SOURCE VIVE, FONTAINE DU SALUT,
FAIS-NOUS PUISER, LA GRÂCE DE LA VIE !

1
Jésus Seigneur, nous vénérons ton coeur,
Toi le Fils bien-aimé, l’envoyé du Père.
De ton côté, jaillissent les temps nouveaux,
Et tu prodigues, la grâce de l’amour.

 

2
Jésus sauveur, nous contemplons ton coeur,
Toi le Roi humilié, messager du Père.
De ton côté, jaillissent le sang et l’eau,
Et tu prodigues, la grâce de la vie.

 

3
Jésus berger, nous adorons ton coeur,
Toi le prince de paix, Parole du Père.
De ton côté, jaillissent la paix, la joie,
Et tu prodigues, la grâce du pardon.

 

3. Une confession de foi arrive dans la bouche de la samaritaine, un peu décalée, mais tellement profonde : "Je sais qu’il vient, le Messie, celui qu’on appelle Christ. Quand il viendra, c’est lui qui nous fera connaître toutes choses". Et Jésus lui révèle alors : "Je le suis, moi qui te parle".

Nous nous savons que Jésus est le Messie. Depuis tout petit, pour la plupart d'entre nous, nous entendons parler de Jésus comme celui qui est le Messie, le Seigneur, le Sauveur, l'Emmanuel ...

- En ce temps du carême, je peux redire à Jésus ma confession de foi, lui redire que je l'accueille comme mon sauveur et mon Seigneur, comme le Messie.

- A la suite de la Samaritaine, je peux entrer dans cette attitude de croire que j'ai encore des choses à apprendre, à connaitre ... Et je peux faire le point : Est-ce que je prends le temps de travailler ma foi, de lire, de rencontrer d'autres pour partager l'évangile ? Est-ce que je me forme en lien avec les responsabilités paroissiales qui sont les miennes ? Suis-je dans cet état d'esprit de croire que même si j'ai 30, 40, 60, 80 ans, j'ai encore à "connaitre toutes choses" ?

   
Documents à télécharger
Service Diocésain de l'Enseignement & de la Catéchèse / 15, rue des Écrivains - 67000 STRASBOURG / contact@ere-oca.com / mentions légales